Test – Megawand

Test – Megawand

Détails Techniques

Longueur : 29,5 cm
Largeur : 5,5 cm
Hypoallergénique
Rechargeable
– Cordon USB
– Housse de rangement
– Notice

Prix : 69,90 €

Marque :

Présentation :

Envie de tout connaître sur le plaisir clitoridien ? Avec le Mega Wand Black & Gold Edition de chez Dorcel, tout devient possible !

Très chic et sobre avec ses couleurs noir et or, ce stimulateur à une puissance inégalée ! Ses 20 modes de vibration et ses 8 vitesses permettent de vous offrir 160 combinaisons orgasmiques !

Sa forme courbée et ergonomique permet une prise en main facile et sa tête flexible en silicone stimule en douceur toutes vos zones érogènes. Laissez-vous aller à un plaisir intense !

Votre stimulateur Mega Wand Black & Gold Edition est fabriqué en silicone de qualité supérieur 100% hypoallergénique garantit sans phtalates. Il résiste aux éclaboussures.

Il se recharge via un câble USB founi.


Megawow !

Mes prières ont été entendues ! Alors que je m’interrogeais sur ce qu’était et ce que faisait un « Wand » ? Espace Plaisir m’a fait l’honneur de me permettre d’en tester un en la présence du Megawand de chez Dorcel.

Je remercie Espace Plaisir de me permettre ce test en toute objectivité !

Je reçois donc mon colis qui me semble volumineux. Je déballe et la ! Je découvre donc le Megawand. Surprise par la taille (29cm) et 330g, ça pèse. Il est imposant. Alors pour celles qui ne connaissent pas les wands, ce n’est pas un vibromasseur ou un gode donc on ne l’insère pas ! Il fait la taille de mon avant-bras. Il est beau, tout doré fourni avec la recharge USB et une pochette de tissus pour le rangement. Cela paraît bête mais c’est bien appréciable de pouvoir le protéger. Il s’agit de la version Mega Wand Black & Gold Edition

Je teste un peu les vitesses, car, c’est le point faible pour moi, quand ça vibre trop, je n’arrive pas à poser les toys sur mon clitoris. J’avais lu certains articles d’autres bloggeuses comme Charlie et Kmille qui disaient qu’il était très fort et cela se confirme. La vitesse minimale est déjà un marteau piqueur pour le clito. Je vois à la tête du Comte qu’il sent déjà que c’est mal parti !

Je m’installe et me détends. Dans un premier temps, je me sers du Megawand comme masseur. Je dois dire que c’est agréable de se faire papouiller le dos avec. Le Comte prend son temps pour me prodiguer un long massage du dos. On évite l’arrière des genoux, car je suis très chatouilleuse ! Le massage de la nuque est délicieux. Je me retourne et le Comte passe non loin de mes tétons. Là aussi, efficacité.

Puis il descend. Sur le ventre les vibrations sont toujours délicieuses. Ma crainte réapparaît quand il descend encore. Je sens que les vibrations commencent à être de plus en plus fortes vers mon clitoris. Le Comte décide de ne pas me retirer mon leggings et passe dessus. Cela atténue le tout et finalement, par a coup, caresse mon sexe avec le Megawand sans trop insister sur le clitoris. Il décrit des cercles puis s’en éloigne et revient lentement. C’est assez étrange, car le désir monte crescendo. En définitive, le Comte place le Megawand sur mon clitoris sans appuyer et au travers du leggings les sensations sont très excitantes d’autant que de sa bouche il lèche mes tétons durcis.

J’ai compris que ce qui l’excitait était de voir le leggings commencé à s’humidifier et quand je le vois dans le miroir l’excitation se fait plus grande. Je sens monter l’orgasme et je repousse la bouche du Comte pour me concentrer sur le Megawand d’où je retire les mains du Comte pour le saisir moi-même pour le placer au mieux sans que cela me torture. Je me tortille de partout sentant qu’il n’est pas loin et enfin, je me laisse aller avec cette baguette magique en enfonçant ma tête dans l’oreiller.

Me voilà reput et aux anges.

Quelques idées de jeux dans le cadre BDSM ou Soumission et Domination.

AVIS :

Mon premier constat est quand même il vibre très fort et que le Comte à bien fait de me dire de garder mon leggings. Une fois le subterfuge en place, je reconnais que c’est terrible comme sensation même si je ne l’avais pas utilisé directement sur mon clitoris. Je suis quand même restée à la vitesse la moins forte et déjà, ça bouscule pas mal. Pour avoir ensuite essayé, mais pas sur moi, les autres vitesses, je ne pense pas que ce soit super agréable sauf bien entendu pour les femmes qui aiment les sensations ultra-fortes. Ce qui n’est pas mon cas, avis personnel. Je lui mets donc la mention bien tout de même parce que j’ai décollé et je ne peux le nier.

By |2018-10-05T10:23:13+00:00octobre 5th, 2018|Le Laboratoire, Tests|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -