Mes lectures – Trois soeurs

Mes lectures – Trois soeurs

TROIS SOEURS

Auteur : AUDE DITE ORIUM

Collection :  .G

260 pages

Prix : 17 €

COMMANDER

Présentation :

Trois sœurs se retrouvent dans la demeure familiale, ancien bordel du XIXe siècle, quelques années après le décès de leurs parents. Tandis que l’aînée, la sérieuse Clémence, chercheuse au CNRS, se bat à coups de devis et de réparations bringuebalantes pour empêcher la maison de tomber en ruine, Cassandre, ancienne cadre qui joue les dominatrices pour financer sa reconversion professionnelle, envisage la vente. Mais lorsque Cléo, la cadette, militante féministe prosexe débarque de Paris, avec toute sa troupe de performeurs queer, c’est toute la maison qu’elle met en branle !

En ligne droite

Première lecture de cette nouvelle collection nommée « .G » dirigée par Octavie DELVAUX () (Sex in the Kitchen, A coeur pervers, etc) chez La Musardine que je remercie pour cette découvert et cette lecture en échange de « mon » avis (oui, j’insiste sur Mon).

L’histoire débute simplement avec, comme son nom l’indique, trois sœurs qui héritent d’une grande maison qui fût autrefois un bordel. Déjà, sachant que c’est de la lecture érotique, on se dit, ah non, on ne va pas à la fin se retrouver avec les sœurs qui réhabilitent la maison pour en faire un lieu de débauche ?…Mais on continue la lecture. La maison est en piteux état et on les pousse à vouloir la vendre. Là, on place l’intrigue et on devine qu’elles vont tout faire pour la garder la maison de maman et papa. Maman artiste peintre aux mœurs libertine et libertaire… Le papa, peu d’infos, mais en soit, ça ne change rien à l’histoire.

On fait connaissance avec les trois sœurs. Clémence, la responsable qui à prit le relais de maman, Cassandre la seconde, plus autoritaire, sexualité débridée et dominatrice et enfin Cléo, la petite dernière, anarchiste, bisexuelle, etc. Ah mais ? Oui, le schéma n’est pas sans nous rappeler les personnages de « Sex in the Kitchen » d’Octavie DELVAUX.

Donc l’histoire se déroule avec des rencontres qui auront des incidences sur les suites des événements. Les Suédois, Hubert, Gonzague, etc. La lecture se fait simplement, elle est appréciable et c’est bien écrit de la part d’Aude Dite Orium. Simplement, c’est bien là ce qui m’a dérangée. On lit et prends plaisir à découvrir la suite au fil des pages, mais on se dit que tel personnage va faire ça et il le fait. Concrètement, il n’y a pas de suspens, car tout est un peu trop téléphoné, aucune surprise au niveau du scénario, pas de rebondissement surprenant, de retournement de situation.

Peut-être ne suis-je pas dans la cible et que j’attendais trop. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé. Je n’ai juste pas été surprise. Même constat au niveau des scènes de sexe. Elles sont trop courtes sans réels petits plus, ce petit piquant que l’on attend. Je pense que ce livre plaira à ceux et celles qui découvrent la littérature érotique, car je vais la nommer « abordable » c’est sexe, mais soft.

Pour ma part, j’ai aimé, mais scénaristiquement, c’est basique. Sexuellement, c’est soft et surtout j’ai une impression de suivre les personnages de « Sex in he Kitchen » dans un autre contexte. Un avis un peu mitigé, mais, si Aude passe par là, je suivrai volontiers les prochains écrits, car je pense qu’elle peut nous surprendre.

By |2018-06-21T10:22:32+00:00juin 8th, 2018|Lectures|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -