Défis en cascade (Part.1)

Défis en cascade (Part.1)

Avec L. on se connaissait depuis déjà presque 10 ans. Nous avions discuté à l’époque sur un tchat quand ma femme et moi recherchions comme beaucoup de couples, une femme bi pour s’essayer au triolisme et à plus long terme, au libertinage. Disons-le de suite, le libertinage nous a plutôt fait fuir qu’autre chose et L. n’est resté qu’un de mes contacts internet avec qui je discutais de tout de rien, mais de sexe ouvertement sans aucun complexe.

Elle passait régulièrement à la maison et nous parlions de sexe dans la bonne humeur et le bon humour, et de plein de choses. Ce matin là, elle était venue boire un thé et enchaîna sur une relation qu’elle venait d’avoir avec un mec durant une soirée. On en rigolait. La discussion allait bon train quand elle glissa qu’elle s’ennuyait, car, les mecs qu’elle rencontrait manquaient d’originalités, d’idées, d’initiatives… Je lui disais qu’effectivement, il est rare de trouver celui ou celle avec qui on peut se laisser aller à des jeux sensuels et autres. Que c’était ainsi.

– Tu vois, toi, tu as plein d’idées et de trucs fous en tête ! Me sortit-elle d’un coup.

Il y eut un blanc qui me sembla durer une heure.

– Oui…balbutiais-je sans savoir quoi dire sur le moment.

Pourquoi avait-elle sorti ça comme ça ?

– J’aimerai bien trouver quelqu’un qui est des idées un peu folles de jeux, de situations, de défis comme tu en as toi. Continua-t-elle.

– Tous les mecs ont des idées un peu folles. Il faut juste ouvertement de parler du sujet pour que ça se débloque en fait…je pense. Lui dis-je en voulant en savoir plus sur cette phrase qu’elle avait lancée.

– Je ne suis pas sûre. La plupart trouvent ça un peu « chiant » de jouer. Je le sens.

– Essaye de trouver un mec pour jouer. Avais-je lancé pour la pousser dans sa réflexion.

– J’ai essayé. En général ils jouent, mais…

– Mais… ?

– Ce n’est pas comme les trucs que tu écris. Il n’y a pas ce côté un peu…

– Un peu… ? Finis tes phrases s’il te plaît !

– Beh…un peu pervers, mais pas dans le sens négatif hein ?

– Non, mais, je comprends ce que tu veux dire. Je prends ça comme un compliment cela dit.

Un autre petit blanc s’installe.

– Tu n’as qu’à les laisser lire les idées du site…après tout, mes idées sont dessus et ça peut les aider à jouer.

L. connaissait mon site d’où ses réflexions sur mes idées de jeux et autres.

– Oui, mais ils vont copier tes idées tu vois ? Ça peut être sympa, mais quelque part, c’est TES idées !

– Oui, mais je ne peux pas te proposer des jeux entre nous, on se connaît trop quelque part !

J’avais lancé la phrase de façon affirmative et interrogative innocemment sur un ton presque humoristique. Je me posais moi-même la question sur le coup. Cette insistance sur le « TES idées » m’avait déstabilisé.

Je vis son visage plein de réflexion et décela même un très léger rictus en coin de lèvre.

Qu’avais-je lancé qui la mettait en pleine réflexion ? Je sentais que l’ambiance était lourde d’un coup. Je coupais court en lui proposant encore du thé. Noyons le poisson me dis-je intérieurement.

Nous en restions là sur ce sujet et elle me dit devoir y aller. Elle partit et de mon côté, je me rendis compte que j’avais ouvert une boîte de Pandore. J’essayais de ne plus y penser. C’était stupide de croire que c’était une proposition. Même si c’est une très belle fille, nous nous connaissons trop en amis…Je chasse ces idées de ma tête et je reprends un activité autre.

La semaine passe a gérer plein de choses. Parfois loisirs, artistiques et…administratifs.

Puis, je reçois un mail de L.

Elle vient comme de temps en temps boire un thé et me propose de passer le lendemain matin, car elle est près de chez moi. Le rendez-vous est prit et me voilà a repenser a cette histoire.

Elle arrive le matin et le rituel du thé et des discussions reprennent. Je n’entame évidemment pas le sujet, mais je la vois trépigner et je comprends. Elle prend l’initiative voyant bien que je ne dis rien au sujet de la dernière fois.

– Au fait ? J’ai réfléchi à notre discussion sur les jeux et défis..Bref tout ça. Me lance-t-elle.

– Ah très bien ! Tu vas en discuter avec ton prochain « amant » dis-je en rigolant..Un peu crisper.

– euh…oui..En fait… J’ai pensé qu’on pourrait tenter de faire des jeux tous les deux !

Et Vlan ! Elle me balance ça comme ça en reprenant une gorgée de thé. Moi, je suis dans Matrix avec un arrêt sur image. Je ne bouge plus et je n’ose même pas lever les yeux pour croiser son regard. Puis…

– Mais ? On ne peut pas ! On se connaît trop et…Je ne suis pas célibataire !

Je manquais cruellement de conviction tant ma phrase était interrogative.

– Je sais, mais…Je me suis dit qu’on devrait tenter des trucs avec certaines règles. Surenchérit-elle.

Donc, elle avait réfléchi à tout ça. Elle avait même envisagé des règles. Je me sentais pris au piège. Moi qui essaye d’avoir un statut plutôt dominant, je me rends compte que je n’en ai pas encore la stature. Mince un aveu !

– Du genre ? Qu’elles seraient les règles ? La questionnais-je.

– On ne doit pas coucher ensemble ! réplique-t-elle directement.

– OK…euh… donc, tu peux développer ?

– Des défis, des jeux tu vois ?

– Donc..Ce serait des trucs baser sur ?

– Exhibition..Et d’autres trucs… tu comprends ?

– Mais tu es sérieuse là ? Je veux dire…toi et moi ?

– Oui ! dit-elle assurément.

– OK !

J’avais accepté dans un élan, une envie sans réfléchir. C’est une belle femme.

– Super ! Je te laisse réfléchir à comment commencer, c’est toi qui es plein d’idées. Bon, il me tarde de savoir et de ce fait, je vais y aller.

On se sépara comme d’habitude et je restais là, a me dire que je m’étais lancé dans un jeu dangereux…mais bon sang, que j’aimais ça…

 

(à suivre)

By |2018-04-20T11:29:48+00:00avril 20th, 2018|Les Récits du Comte, Récits|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -