Test – Orchidée – Idée du Désir

Test – Orchidée – Idée du Désir

La ou la technologie pour le et les plaisirs, innove et évolue sans cesse avec des sextoys connectés et autres vibrations promettant monts et merveilles aux utilisatrices, Idée du désir a prit le contre courant en nous offrant des sextoys en une matière noble et pure qu’est le bois. Les utilisatrices sont unanimes quand on découvre les articles de ces femmes en quête de l’objet ultime du plaisir.

Les sextoys en bois sont une révolution. Ils ne vibrent pas, mais la matière et l’esthétisme apportent des effets rien que d’y penser.

Cela faisait déjà un an passé que j’entendais ici et là que les sextoys en bois était incroyables. En tête de liste, Idée du désir dont les articles que je lisais n’en faisaient que des éloges. J’ai donc fouiner sur le site d’Idée du Désir pour en découvrir un peu plus. Je fûs surpris de découvrir des objets très travaillés donnant la répliques aux sextoys modernes, à piles, vibrants etc.

La rencontre

Et puis Pascal, le créateur, m’a contacté et m’a proposé de le rencontrer à l’occasion du festival d’Angoulême (oui encore ce festival, il s’en passe des choses la-bas !). Nous avions échangé nos numéros et une fois sur le festival, on se fixe un rendez-vous. Je découvre un homme chaleureux, très sympathique. Nous filons trouver un café avec de la place disponible car ils sont pris d’assaut durant ce week-end là. On s’installe à une table en plein centre de la foule. Pascal avait demandé s’il n’y avait pas une table dans un coin un peu plus discret, ce qui m’a fait rire. Une fois installer, nous discutons pour faire connaissance et parler de nos ami(e)s communs. Puis il me présente l’Orchidée et le pose sur la table aux yeux de tous et toutes. Je pense que personne n’a vraiment remarquer. Moi particulièrement, ça ne me dérangeais pas. Je découvre donc l’Orchidée. Autant le dire de suite, le voir en photo ok…mais découvrir le travail fait main et le touché, c’est vraiment un objet d’art !D’autant plus que chaque « Toy » est travaillé à la main ce qui font d’eux des objets uniques en soit. Nous continuons à discuter en prenant un café et je comprends la passion qui l’anime à réaliser de tel objet. Nous nous quittons une heure plus tard et je repars donc avec l’Orchidée pour le futur plaisir de Tania en ayant caché ce rendez-vous afin de garder la surprise.

De retour du week-end, je présente l’Orchidée à Tania. Elle fût surprise et intriguée.

« Un sextoy en bois ? , Wouha ! Il est magnifique ! » Elle l’inspecte sous toutes les coutures, subjuguée par la beauté de « l’engin ». Elle le caresse comme un petit animal. « C’est beau et doux ! Il me tarde de l’essayer ! La matière donne envie ! » Malheureusement, durant une semaine nous recevions et elle ne put l’essayer de suite. Puis un soir où nous étions enfin tranquilles, elle ne tarda pas à vouloir découvrir les sensations de l’Orchidée.

Ma première expérience avec un sextoy en bois

Tania :

La soirée débuta à peine qu’impatiente, je sortis l’Orchidée de son écrin. Je dus calmer le Comte en lui disant qu’il devait s’éloigner, car ce soir, j’étais en mission personnelle. Je pris le temps de scruter les moindres détails de l’Orchidée toujours subjuguée du travail soigné de l’objet. Chaque nervure faite à la main, la poignée idéale pour tenir l’Orchidée au moment de l’utilisation. Je le dis aussi, c’est une œuvre à part entière.

La magie du bois opère et je fus déjà humide rien qu’en le caressant. je n’eus pas le temps d’attendre d’être plus excitée et j’ai commencé à le faire glisser de haut en bas sur mon clitoris. Au début, le bois un peu froid me fit parcourir un frisson le long du dos, mais très vite, cette matière se réchauffe et je le fis descendre pour le faire passer entre mes lèvres afin de le lubrifier. Inutile de dire que je mouillais déjà fortement. Je posais un regard un peu honteux au Comte au bruit de clapotis humides que faisait le bois qui glissait entre mes lèvres. C’était bruyant, car de plus en plus humide. Je sentais mon sexe couler entre mes fesses. C’était une petite honte, mais ce bruit et de me sentir chaude et humide m’excitait davantage.

“Jusque-là, aucun sextoys ne m’avait aussi vite mise dans un tel état”

 

J’entrepris de le faire entrer. Sans mal bien évidemment. Le bois glisse tout en douceur et la forme adaptée pour le point G , fait qu’il vient se caler diaboliquement ou il faut pour que, dès l’insertion, vous ressentiez les bienfaits. La poignet où vous insérez juste deux doigts est bien pensé aussi et me permet d’user de ma seconde main pour titiller le bout de mes seins. Je bouge à peine l’Orchidée en m’aidant de petits mouvements de bassin et déjà je sens que ma tête chauffe et que mon corps bouillonne. Mes fesses glissent tant elles sont lubrifiées par mon sexe qui dégouline. Jusque-là, aucun sextoys ne m’avait aussi vite mise dans un tel état. Le Comte me regarde les yeux espiègles et comprend de suite que je suis déjà au bord de l’orgasme. Il ose glisser ses doigts près de mon sexe et constate lui aussi que je suis plus humide que d’habitude. Il sourit amusé comme s’il savait que le test de l’Orchidée donnerait ce résultat. Je ne lui laisse pas le temps de dire un mot, car déjà ma tête explose et mon sexe se contracte. Une sensation étrange m’englobe le bassin et des contractions puissantes et fulgurantes me saisissent. Ma tête se jette en arrière et déjà, j’ai des étoiles devant les yeux. Je ne bouge plus profitant de cette chaleur qui m’enveloppe. Le Comte vient juste s’allonger à côté de moi en m’enserrant dans ces bras. Nous restons là blottis l’un contre l’autre.

Cette expérience m’a épuisée.

Nous remercions Pascal le créateur d’Idée du désir de nous avoir permis de tester ce petit bijou en bois.

AVIS :

Est-ce le bois qui provoque cette excitation ? Je ne saurais pas vous dire. Mesdames et mesdemoiselles, s’il ne faut en retenir qu’un, optez pour l’Orchidée. Parole de Tania !  Rien à dire de plus !

By | 2017-11-14T12:25:50+00:00 avril 11th, 2017|Le Laboratoire, Tests|2 Comments

About the Author:

2 Commentaires

  1. Le-Seducteur-du29 12 avril 2017 à 0 h 41 min

    Un article fort intéressant. Merci à vous pour ce nouveau partage.

  2. Ludivine 13 avril 2017 à 9 h 37 min

    Cet objet à l’air divin !…et Tania l’est aussi 🙂

Laisser un commentaire

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -