Test – LELO Sona Cruise

Test – LELO Sona Cruise

Détails Techniques

  • Matériaux: PC-ABS / silicone tolérés par le corps
  • Aspect: matte
  • Taille: 115 x 50 x 56mm
  • Poids: 116 grammes
  • Batterie: Li-lon 530 mAh 3,7 V
  • Chargement: 2h à 5.0 V 400 mA
  • Autonomie: jusqu”à 1 heures
  • Stand-by: jusqu’à 90 jours
  • Fréquence: 120 Hz
  • Niveau sonore maximal: 50 dB
  • Interface: Interface de commande variable, 8 modes

Prix : 129 €

Marque :

Présentation :

SONA Cruise est un masseur clitoridien sonique. Il n’utilise pas de vibrations comme les autres sex-toys. Il diffuse des vagues et pulsations soniques pour stimuler tout le clitoris, et pas uniquement la partie externe que vous pouvez voir et toucher.

SONA Cruise est doté de huit modes de plaisir intense différents pour vous permettre de trouver la sensation qui vous correspond parfaitement. L’interface de contrôle a également été repensée pour une utilisation les yeux fermés. Comme ils le seront probablement.

SONA Cruise est 100% étanche. Alors si vous aimez les cocktails au bord de la piscine ou les escapades sous la pluie, c’est le partenaire idéal. Et ça le rend aussi super facile à nettoyer. SONA Cruise est fait en une seule pièce de silicone parfaitement étanche, même au niveau du port de chargement. Parfait pour le bain, la douche ou le jacuzzi.


Trop de vibrations, tue la vibration !

Me revoici pour le premier test de notre nouveau partenaire LELO avec le Sona Cruise. Je les remercie de m’offrir la possibilité de l’essayer.

D’entrée de jeu ce qui frappe, c’est le design de l’emballage qui fait très classe. LELO se veut une marque classieuse et le marketing est dans le ton. Le Sona Cruise lui-même est joli. Rose, orné d’une plaque dorée. Vraiment, il est très beau et doux !

Je le mets en marche. Il semble silencieux et j’entame la découverte des différentes vibrations. J’avoue que je suis un peu lassée des modes de vibrations qui se ressemblent tous entre chaque sextoys et chaque marque, mais bon, cela fait partit des « trucs » du moment.

Je me mets donc en condition pour le test.

Je suis assez surprise, car le niveau le plus faible et silencieux, une fois mise en place est assez bruyant et le Comte me le confirme, surpris lui aussi de l’entendre si fortement. Un autre souci se profile tout comme quand j’avais testé le Amazing ou le Pingouin. Étant très sensible du clitoris, la vibration du premier niveau vibre déjà trop fort pour moi.

C’est là que je suis en plein questionnement concernant les tests de stimulateurs clitoridien, car cela se produit presque à chaque fois désormais. Impossible de le poser plus de 3 secondes sur mon clitoris sans ressentir une gêne énorme. Les vibrations me deviennent inconfortable.

Est-ce vraiment moi qui suis sensible où les fabricants de sextoys pensent que plus les vibrations sont fortes, plus on sera satisfaite ? Je lis bien ici et là que certaines adorent quand ça les fait décoller de suite, mais, pour ma part, je préfère profiter longuement de vibrations qui vont crescendo pour ensuite pouvoir me détendre.

Donc là déjà, ça part mal pour moi et le Sona Cruise. Le Comte me fait encore remarquer que le bruit est vraiment fort. Je vérifie s’il est bien au niveau minimal. Oui. Là encore, j’ai lu certains articles de blogueuses qui le trouvaient silencieux. Ah ? Moi je le trouve plus bruyant que mon lave-vaisselle…ou presque !

J’arrive à me détendre en passant l’appréhension des vibrations. Il me faudra pas mal de temps, je l’avoue, pour réussir à le placer sans le relever. Je suis donc en place et l’excitation monte. Je m’aide de la main pour bouger mon clitoris.

Croyez-le ou non, au bout de 10/15mn, je sens mon clitoris engourdi et je suis obligée d’enlever le Sona Cruise sans avoir obtenu mon orgasme.

Nous avons re-tester le lendemain soir avec le même résultat.

Donc là, j’imagine que ceux et celles qui lisent cela et qui l’ont testé avec succès doivent me prendre pour une « peine à jouir ». Je vous l’avoue, je ne comprends pas ce qui se passe avec les stimulateurs clitoridiens et les vibrations qui me bloquent. Mon premier test du genre (le womanizer) m’avait combler, car vibrations faibles. Je vais continuer à tester les quelques modèles que nous avons reçu afin de voir si le problème vient des modèles, des vibrations ou de moi.

Mesdames, si vous êtes sensibles du clitoris et que vous avez testé un stimulateur, laissez-moi un commentaire ici afin que je comprenne.


AVIS :

Je mets peu d’intérêt car comme dit dans l’article, je n’ai pas obtenu mon orgasme. Vibrations minimales déjà trop fortes pour moi et le son qui trop fort pour la jouer discrètement. Mis à part cela, il est beau et classe. Ceci est mon avis qui est à prendre en compte le fait que je sois très sensible du clitoris. Donc si vous l’êtes moins, vous le trouverez certainement à votre goût.

Je remercie LELO de m’avoir permis de réaliser ce test.

By | 2018-07-02T14:56:48+00:00 juillet 2nd, 2018|Le Laboratoire, Tests|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -