La Domina dominée

La Domina dominée

C’était lors d’une soirée fétichiste plutôt bruyante de par les basses de techno vous tambourinant les oreilles et les conversations à pleine voix. Je fendais la foule hétéroclite où se mêlaient les différentes matières et tenues imposées par le dresscode.

Je fendais la foule ayant ciblé une table ou j’avais repéré celle qui durant des semaines m’avait promis monts et merveilles. Elle était là, en tenue de latex qui m’émoustillait. Une coupe de champagne à la main, elle rigolait avec ses convives. On aurait dit sa petite cour dont elle était le point central. Je me postais là, à 2 mètres de la table en la fixant. Elle jouait à perfection la femme qui dominait les hommes et ceux-ci étaient ravis d’être à ses ordres. J’avais pris soin de me balader discrètement durant la soirée pour l’observer. Elle avait les sens des soumis et soumises présentes à rudes épreuves.

Ses yeux se sont arrêtés sur moi et son visage s’est illuminé. Il y eu un petit temps d’arrêt puis elle chuchota à l’oreille de l’une de ses amies..Ou soumises ? Elle posa s coupe de champagne et partit dans une direction opposée à la mienne non sans me lancer un regard évocateur qui voulait dire « suis-moi ».

Je suis donc la domina dans une backroom assez sombre. Elle m’attendait au milieu de la pièce les yeux crachant du feu. Pas un mot ne filtre. Je m’approche et j’aperçois qu’elle avait la combinaison ouverte, dévoilant son sexe. Je tends ma main vers celui-ci, mais elle stoppe mon geste et m’attrape par les cheveux me forçant à descendre vers son intimité.

– Mes fantasmes m’ont poussé à cran ! Je ne tiens plus ! Dit-elle.

Elle colle littéralement ma bouche à son sexe qui est déjà humide. Mes mains s’agrippent à ses fesses et je lape. Chaque coup de langue fait tressaillir son corps et je sens ses jambes tremblées.

Ses mains pressent ma tête comme pour m’étouffer de son plaisir. Son con dégouline de plaisir et d’attentes.

A sa grande surprise, je me relève. Je lis dans ses yeux une petite incompréhension. Je m’approche de son visage et lui chuchote à l’oreille.

– Vous avez excité tous ces hommes ici présents, moi y compris, mais ici, c’est vous la soumise !

Ses yeux s’écarquillent de nouveau.

Je saisis ses poignets et lui passe dans le dos. Ma bouche n’est qu’à quelques centimètres de son cou ou mon souffle lui procure quelques frissons. Mais elle accepte. Je le sens, je le vois.

Derrière elle se trouve un petit banc ou je l’invite à s’allonger. Il se trouve à côté des liens de type menottes rembourrés en cuir.Sa respiration se fait plus fort et se poitrine se soulève abondamment. La peur ? L’excitation ?

– Ces préliminaires vous ont mise en condition n’est-ce pas ? C’est frustrant de ne pas pouvoir aller jusqu’au bout… lui dis-je.

Elle ne répond pas et comprends que le jeu vient de changer de camp.

Une fois bien entravée, je me relève et ouvre sa combinaison en dévoilant son corps ce qui ne semble pas lui ôter son excitation. Ma main caresse encore son sexe humide.

Je reprends de plus belle.

– Chère Madame, vous avez durant la soirée exciter bon nombre d’hommes pour votre plaisir. Vous avez semé le désir et je pense qu’il est temps d’en récolter les fruits.

Elle papillonne des sourcils l’air interrogatif.

Je commence à tournoyer autour de son corps immobilisé.

– Voyez-vous très chère, avant de venir vous voir, j’ai pris soin de visiter cette soirée et de prendre des dispositions afin de ne pas tomber dans votre piège et de préparer le mien. Car, oui, vous êtes désormais la proie.

D’un geste, cinq hommes nus sortent de derrière les drapés et approchent. L’obscurité les avait dissimulés à vos yeux.

Là, je vois votre regard inquiet. D’un petit geste de la tête, je vous fais comprendre que vous n’avez rien à craindre d’eux.

Sa poitrine se soulève de plus en plus, sa respiration s’intensifie.

Le premier homme s’approche tout en se masturbant et enjambe son corps. Il se place au niveau de sa poitrine et se masturbe de plus en plus vite excité par ses seins justes à quelques centimètres de son sexe. On entend les petits râles de plaisirs que lui procure cette vision. Elle regarde les yeux ébahis, surprise, mais excitée par ce spectacle débauché. L’homme se laisse aller dans un râle inondant ses seins. Un petit cri s’échappe de cette soumise improvisée. La chaleur de la semence semble avoir un effet des plus excitant au vu de son regard qui devient plus docile.

L’homme se retire et reprend sa place alors que le deuxième s’approche à son tour. Il se place au-dessus du sexe de cette femme laisser là. Il frotte son sexe sur la toison de la dame et accélère le mouvement. Les yeux de l’homme sont fixés sur ce sexe en attente et brûlant. Elle ne dit rien et ressent la chaleur du sperme de l’homme qui s’étale sur son sexe et dégouline entre ces jambes. Elle-même semble essoufflée comme si elle venait d’être prise…A son tour l’homme se recule et déjà le troisième homme s’est installé près des jambes et à enfilé son sexe dans l’un des bas. Il tient son sexe sur le dessus et fait des va-et-vient dans le bas comme s’il copulait avec lui. Il ne lui faut pas longtemps pour jouir à l’intérieur et inonder celui-ci. Tout comme les autres, il connaît son rôle et retourne se placer derrière. Mais ce n’est pas fini. Les deux derniers hommes s’approchent en même temps et se placent, l’un au-dessus de la poitrine encore et l’autre au-dessus de son sexe ou ruisselle encore les semences de leurs comparses.

Elle, a les yeux fixés sur ces sexes qui s’agitent et se donnent plaisir, conscient d’avoir excitée ces hommes, et comprends le fait d’en récolter le fruit. La stupeur des actes devant elle a laissé place à de l’excitation. Son regard se pose sur moi qui observe non loin. Un léger sourire marque son visage. C’est nouveau pour elle et ça lui plaît. C’est la chaleur du sperme des deux derniers hommes qui lui font quitter mes yeux. Elle regarde ces deux hommes, leurs sexes d’où perles le plaisir et observe son corps souillé et encore chaud. Les deux finalistes reculent et disparaissent dans l’obscurité. Le regard de la belle se fixe de nouveau dans le mien. Je m’approche et enjambe sa poitrine. Un sourire diabolique illumine son visage. Elle a compris et attends.

Je sors mon sexe déjà raide à la vue du spectacle et je l’approche de sa bouche, mais sans qu’elle ne puisse le prendre. Elle laisse sa langue laper le bout de mon sexe. D’une de mes mains, je soutiens sa nuque alors qu’à mon tour, je me masturbe à quelques centimètres de sa bouche.

– Je garde le meilleur pour la fin.

Elle ne répond pas. Elle respire fort et attends. Tantôt ses yeux fixent les miens, tantôt elle regarde mon sexe s’agiter juste devant son visage comme pour être sûre de ne pas rater le moment. Le plaisir monte vite et elle le voit.

– Maintenant ! J’en ai envie ! Aller..Aller…

Comme synchroniser, elle ouvrit la bouche alors que j’inondais son visage de mon sperme, souillant ses lèvres. Elle se mit à gémir comme pour me remercier…J’approchais mon sexe de sa bouche et c’est goulûment qu’elle l’accepta…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

14 thoughts on “La Domina dominée

Laisser un commentaire

Partenaires

clef kisskiss
la musardine tabou
leroy
yesforlov

 

PUBLICITE

Me suivre sur



Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -