Bande-Dessinée – Déchus tome 1&2 – Éditions Graph Zeppelin

Bande-Dessinée – Déchus tome 1&2 – Éditions Graph Zeppelin

proposé par graph zeppelin

Inaugurons la 1ere chronique BD de ce site. C’est un plaisir pour moi, passionné de BD de commencé par « Déchus » paru aux Editions Graph Zeppelin. Cet article les inscrits dans la liste des nouveaux partenaires de ce site. Merci à eux !

A noter que je chronique ici la version Graph Zeppelin qui est la seconde édition mais qu’il existe une version plus érotique aux Éditions Tabou qui est la première édition.

 

cc3ed8f7

Tome 1 : Cosmogonie

Scénario/Dessin : Aurélien GUILBERT

96 pages – Bichromie

Synopsis :

Missionnée sur Terre par Dieu pour traquer un groupe d’anges renégats, Esthel doit faire face à un imprévu de taille : les émotions humaines qu’elle se met à éprouver !
Difficile alors de garder la tête froide, surtout quand elle se retrouve entraînée malgré elle dans une guerre de gangs, un trafic de drogue hors-norme, le cirque des médias… et la découverte de l’Amour.
De sa part divine ou humaine, laquelle l’emportera ?

Premier article sur une BD et j’avoue que j’ai eu du mal à me lancer dessus. Il n’est pas simple quand on est passionné de BD (et de comics) et dessinateur sois même de critiquer le travail d’un autre. Surtout si ce dessinateur/scénariste est une personne rencontrée il y a quelques années au Lille comics festival. Quoi qu’il en soit, je préfère donner mon avis sincère sur ce titre.

 

 

ea553501Le produit en lui-même est très professionnel. Couverture cartonnée, brochée digne des « grands » éditeurs. Les parutions Graph Zeppelin font du travail de qualité. Le choix de la bichromie sur cette histoire paraissait évident. Une histoire sombre et violente.

L’histoire.

Le pitch résume assez bien ce qu’il va découler dans les pages. Drogues, sang et spermes. Pourtant le scénario me parait léger et me fait penser à un mélange de Blade II et Boy’s ‘N’ the hood au pays des séraphins. J’ai eu du mal à accrocher à l’histoire ponctuée de flashback dès le début de l’histoire alors que les personnages ne sont pas installés.

Le story-telling est assez clair variant d’un style franco-Belge a des passages axés comics. La bichromie est utilisée de façon étrange ne soulignant pas tout le temps un fait important de l’histoire. L’histoire, d’ailleurs, reste tout simplement une guerre des gangs sur le contrôle d’une nouvelle drogue aux effets mutagènes dans un monde ou les anges déchus restés sur terre sont devenus des enflures. Trafic de drogue (l’Eden), sexe et boucherie. Tout au long de l’histoire ne se résumera qu’à cela. Je n’ai pas réussi à me fondre dans l’univers voulu du créateur, j’ai pas réussi à m’accrocher aux différents personnages.

« N’est pas Miller qui veut… »

Les autres points qui m’ont déçu, le dessin et l’utilisation du noir et blanc ou, des sources lumineuses, devrais-je dire. Certains aimeront le côté « croquis » du dessinateur à coup de plume, mais pour ma part, j’ai trouvé les visages affreux jusqu’à me tromper dans les personnages. Je devais revenir en arrière afin de savoir qui parlait. N’est pas Miller qui veut et il ne suffit pas d’en être fan pour réussir à placer les zones d’ombres judicieusement. On se retrouve parfois avec tout un amalgame de noir faisant perdre le dessin dans une case étouffée et surchargée. Certains visages semblent tout droit être prise de photos auxquelles on aurait pris les contours, ce qui une fois de plus change le style du dessinateur durant quelques pages.

Je n’ai clairement pas accroché au style que certains pourraient appeler « graphique » et mon avis est que le dessinateur devrait encore travailler un peu. Sur le deuxième tome, on sent que les cases s’éclaircissent, mais au milieu de l’album, le dessinateur refait les mêmes erreurs.

 🙁  Première critique BD assez négative pour les points suivants :

Le scénario manque d’originalités, de rebondissements, de fonds. L’équivalent d’un film de Steven SEGALL un samedi soir sur NT1. Le dessin est encore trop immature et devrait être travaillé un peu plus avec les contrastes N&B.

J’avoue avoir eu du mal à arriver à la fin du tome 2 pour faire une critique.


logo zepMarque éditoriale des Éditions de l’Éveil, riches de plus de dix années d’expérience dans la bande dessinée, GRAPH ZEPPELIN a pour objectif d’éditer des livres essentiellement graphiques à l’intention des adolescents, jeunes adultes et adultes : bandes dessinées, comics, mangas, romans graphiques et art books.

Sans aucune limite de format, de pagination ou de thématique, GRAPH ZEPPELIN laisse libre cours au talent de ses auteurs. En mots et surtout en images, ils transmettent leurs passions et donnent naissance à des récits fantastiques, humoristiques, policiers, historiques…


aurélien GUILBERTAurélien GUILBERT est né en 1977 et suit des études d’Arts Appliqués.
En 2005, il crée le site “Hey Kids! Comics!” (www.heykids-comics.com), toujours actif depuis. Il participe également à des manifestations comme le Lille Comics Festival où il commence à se faire connaître comme artiste.
“Déchus” est sa première série en tant qu’auteur complet. C’est pour lui l’occasion d’explorer une facette plus sombre de son univers où tout peut arriver, y compris (et surtout) le pire.

Enregistrer

By | 2017-06-18T20:01:20+00:00 mai 4th, 2015|Bande-Dessinées|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire

Vous devez avoir 18 ans pour consulter ce site.

Merci de vérifier votre âge

- -